régime de scripturalité

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

Forme particulière des rapports qu’une société entretient avec l’écrit à une période donnée.
Le régime de scripturalité est caractérisé par le niveau de développement du recours à l’écrit dans toutes ses dimensions : situation de la « culture écrite », entendue comme l’éventail plus ou moins ouvert de toutes les formes d’écrits utilisées, niveau de développement et ampleur de l’extension sociale des usages de l’écrit (voir partielle Schriftlichkeit, lay literacy, professional literacy, restricted literacy…), type de regard des sociétés sur l’écrit (voir registers of literacy) ou encore ouverture de l’éventail des formes d’écrits ( cultivated literacy, mandarin literacy, pragmastische Schriftlichkeit, vernacularisation…). Etroitement corrélés à l’évolution générale des sociétés, les régimes de scripturalité se sont par conséquent succédé au cours du temps. C’est en ce sens qu’il est légitime de parler de « révolution de l’écrit » ou de « révolution documentaire » pour caractériser le régime de scripturalité qui se met en place dans l'Occident latin à partir du XIIe siècle.

Bibliographie

  • BRUNNER Thomas, Douai, une ville dans la révolution de l'écrit du XIIIe siècle, Université de Strasbourg, 2014.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Thomas Brunner, « Régime de scripturalité », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/regime_de_scripturalite.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Thomas Brunner
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.