receptive and communicative literacy

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

Autre manière de désigner la capacité de lire ( receptive literacy) et d’écrire. Les deux compétences sont considérées comme les aspects passif et actif de la scripturalité. Cette dichotomie n’est pas sans rappeler les notions de « compétences passive » et « active » chez Michel Banniard ou de « compétence » et de « performance » chez Noam Chomsky. Dans la typologie des compétences scripturaires établie par Dennis Green, on est dans un niveau intermédiaire entre la receptive literacy et la mental literacy.

Bibliographie

  • GREEN Dennis H., Medieval listening and reading. The primary reception of German literature 800-1300, Cambridge, 1994.  |  Zotero
  • BANNIARD Michel, Viva voce. Communication écrite et communication orale du IVe au IXe siècle en Occident latin, Turnhout, 1992.  |  Zotero
  • CHOMSKY Noam, Aspects de la structure syntaxique, Paris, 1971.  |  Zotero
  • NELSON Janet L., « Literacy in Carolingian government », dans MCKITTERICK Rosamond (éd.),  The uses of literacy in early medieval Europe, Cambridge, 1990, p. 258-296.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Thomas Brunner, « Receptive and communicative literacy », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/receptive_and_communicative_literacy.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Thomas Brunner
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.