quasi litterati culturels

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

On a pu aussi désigner les « quasi litterati culturels » par le terme semilitterati, qui peut être source de grandes confusions.

1. Individus ayant une culture livresque, à l’instar des lettrés ( colti), sans disposer des compétences de lecture/écriture (on en exclura donc les simples lecteurs). Acquise par le biais de l’ aurality, cette culture est mémorisée et peut s’actualiser avec l’aide de supports textuels comme dans la pratique du meditative reading. Leur culture relevant d’une appropriation plus ou moins collective, les quasi litterati culturels font nécessairement partie d’une interpretative society.

Bibliographie

  • WOLF Jürgen, « Psalter und Gebetbuch am Hof : Bindeglieder zwischen klerikal-literater und laikal-mündlicher Welt », dans CHINCA Mark et YOUNG Christopher (éd.),  Orality and Literacy in the Middle Ages. Essays on a contribution in honour of D. H. Green Utrecht Studies in Medieval Literacy, Turnhout, 2005, p. 139-179.  |  Zotero
  • BRUNNER Thomas, Douai, une ville dans la révolution de l'écrit du XIIIe siècle, Université de Strasbourg, 2014.  |  Zotero
  • HELLER JohannesLAMBERT D'ARDRES , Historia comitum Ghisnensium, Hanovre, 1879.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Thomas Brunner, « Quasi litterati culturels », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/quasi_litterati_culturels.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Thomas Brunner
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.