litteratus

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

Pour Herbert Grundmann, au Moyen Âge central, les termes de clericus et litteratus étaient devenus synonymes pour désigner ces ecclésiastiques lettrés, bons lecteurs et bons scripteurs baignant dans une culture latine, par opposition à l' illiteratus laïc, ancré dans l'oralité vernaculaire. Cette catégorisation binaire, trop schématique et inexacte, a été remise en question dès les années 1970, où des situations intermédiaires, comme celle des milites litterati de la cour d'Angleterre au XIIe siècle ont été relevées.

Notices liées

lettré (fr) literate (en)
colti (it) illiteratus (la)

Bibliographie

  • GRUNDMANN Herbert, « Litteratus-Illiteratus : Der Wandel einer Bildungsnorm vom Altertum zum Mittelalter », Archiv für Kulturgeschichte,  40, 1958, p. 1-65.  |  Zotero
  • TURNER Ralph V., « The miles literatus in twelfth- and thirteenth-century England : How rare a phenomenon ? », The American Historical Review,  83/4, 1978, p. 928-945.  |  Zotero
  • CLANCHY Michael T., From memory to written record. England 1066-1307, Oxford, 2013.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Thomas Brunner, « Litteratus », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/litteratus.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Thomas Brunner
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.