langue courtoise

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

Notion proposée en 2012 par l’historien Benoît Grévin. Elle est définie comme « une élaboration d’un parler vernaculaire ou véhiculaire acquérant un prestige et des formes particulières sous l’action d’une promotion liée au développement d’une culture de cour. Ce prestige, lié à un usage oral magnifié et à une codification poétique, la place en concurrence dynamique avec les langues référentielles et la distingue d’élaborations linguistiques moins prestigieuses de même origine. » (p. 383).
La catégorie de langue courtoise relève d’une typologie fonctionnelle appliquée par l’auteur à l’époque médiévale autour de la Méditerranée, tant en Europe qu’en terre d’Islam. Elle constitue une variété haute d’une langue vulgaire (comme l’ancien français de la littérature courtoise au XIIIe siècle) et se distingue des langues référentielles et véhiculaires.

Bibliographie

  • GRÉVIN Benoît, Le parchemin des cieux. Essai sur le Moyen Âge du langage, Paris, 2013.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Thomas Brunner, « Langue courtoise  », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/langue_courtoise.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Thomas Brunner
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).  .
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.