exoliteracy

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

Notion proposée par Joyce Coleman pour ne pas opposer orality et literacy, mais considérer l’impact de la lecture sur l’état d’esprit du lecteur et/ou de l’auditeur par rapport au texte lu et/ou entendu. On pourrait à cet égard y voir une forme d’ affective literacy. Opposée à l’ endoliteracy, l’ exoliteracy consiste en des formes de lecture et de pensée manifestant une assimilation de soi et de son environnement avec une plongée dans le concret et une « homéostatisation » (sic) du passé.

Bibliographie

  • COLEMAN Joyce, Public reading and the reading public in Late Medieval England and France, Cambridge, 1996.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Thomas Brunner, « Exoliteracy », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/exoliteracy.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Thomas Brunner
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.