écriture exposée

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

Expression forgée en italien par Armando Petrucci en 1980 pour désigner les inscriptions monumentales, quel qu’en soit le support (lapidaire, métallique, en bois, en verre…) pourvu qu’elles soient accessibles, même à distance, au regard du plus grand nombre. Dans les sociétés où l’analphabétisme est encore dominant, l’écriture exposée n’a pas pour seule finalité d’être lue, même si sa taille et sa disposition doivent le permettre, mais elle peut remplir des fonctions plus symboliques d’affirmation esthétique d’un pouvoir. Sa définition repose donc avant tout sur un critère de visibilité, auquel peut s’ajouter celui de lisibilité sans que ce dernier sois gage d’une lecture effective.

Notices liées

scrittura esposta (it)

Bibliographie

  • PETRUCCI Armando, « La scrittura fra ideologia e rappresentazione », dans Storia dell’arte italiana, vol. Grafica e immagine, t. 1 : Scrittura, miniatura, disegno, IX vol., Turin, 1980.  |  Zotero
  • PETRUCCI Armando, « Potere, spazi urbani, scritture esposte : proposte ed esempi », dans Culture et idéologie dans la genèse de l’Etat moderne. Actes de la table ronde organisée par le CNRS et l’EFR (Rome, 15-17 octobre 1984) Collection de l'École Française de Rome, Rome, 1985, p. 85-97.  |  Zotero
  • PETRUCCI Armando, Jeux de lettres: formes et usages de l'inscription en Italie, 11e-20e siècles, Paris, 1993. |  Zotero
  • FRAENKEL Béatrice, « Les écritures exposées », Linx, vol. 31, 1994, p. 99-110.  |  Zotero

Métadonnées

Citer cette notice

Emilie Mineo, « Écriture exposée », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-), 2019 (mise en ligne), 2019-04-30 (dernière mise à jour), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/ecriture_exposee.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Emilie Mineo
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique

  • Mise en ligne (Thomas Brunner).
  • Mise à jour (Guillaume Porte). Modification de la structure XML.