Vorschrift, Mitschrift, Nachschrift

notice en cours de traitement | métadonnées | fichier XML-TEI

1. La trilogie « Vorschrift, Mitschrift, Nachschrift » est une catégorisation des processus d’écriture pragmatique ( pragmatische Schriftlichkeit ) proposée par Hagen Keller en 1995 pour tenter de sérier l’énorme masse de documents administratifs produits dans les communes de Haute-Italie à partir du XIIe siècle. Mais il fait de ce cadre un paradigme, éventuellement reconductible en d’autres contextes. Cette proposition conceptuelle répond à une volonté commune du groupe de recherche de Münster d’approcher systématiquement trois fonctions fondamentales du recours à l’écrit (Verschriftlichung) : appréhender (erfassen), conserver (bewahren), modifier (verändern).
Comme l’indiquent les préfixes (avant, concomitamment, après), Vor-schrift, Mit-schrift, Nach- schrift peuvent renvoyer à un processus chronologique. Ce sont les formes d’apparition successives de la scripturalité administrative, qui s’accompagnent de l’investissement par l’écrit de nouveaux domaines de la vie quotidienne. Les premières formes de recours à l’écrit attestées dans les communes italiennes sont ainsi les Vorschriften , bientôt accompagnés de Mitschriften , puis suivies de Nachschriften . Mais passée cette première étape de développement, les trois logiques sont inséparables et tournent en boucle, de même qu’il ne faut pas disjoindre les documents qui en résultent (Vorschreiben, Mitschreiben, Nachschreiben). Ces processus de mise par écrit traduisent une recherche de rationalisation et de légitimation de la part des instances gouvernementales. Ils doivent garantir le droit de chacun à l’intérieur de la commune. Ils permettent aussi, au prix des réajustements permanents facilités par le recours à l’écrit, de déminer la conflictualité latente des communes. Ainsi, à l’appui des Mitschreiben et des Nachschreiben, les pouvoirs communaux sont-ils amenés à réviser régulièrement les Vorschriften.

2.  Si ces catégories sont largement connues pour leur faculté à synthétiser différents états et formes de la pragmatische Schriftlichkeit , elles ont peu été réinvesties en dehors du cercle des chercheurs de Münster, probablement parce que les connotations ne fonctionnent bien qu’en langue allemande. Margret et Arend Mihm y ont par exemple recours afin de mieux distinguer différents types de sources comptables rencontrés lors de leur travail sur les comptes médiévaux de Duisbourg.

3.  Notons qu’en Allemagne, dans l’usage courant, les termes Mitschriften ou Mitschreiben renvoient à la prise de notes qui accompagne un exposé oral tandis que Nachschrift désigne la postface ou le post-scriptum. Mitschriften et Nachschriften sont donc des catégories fréquentes sous la plume des chercheurs et éditeurs qui s’intéressent à la tradition des enseignements universitaires. Les notes prises par les auditeurs de la leçon d’un maître (Vorlesung) sont des Mitschriften. Les mises en forme écrites ultérieures de l’exposé oral tiennent, en revanche, de la Nachschrift.

Bibliographie

  • SONDERFORSCHUNGSBEREICH 231 , « Träger, Felder, Formen pragmatischer Schriftlichkeit im Mittelalter (fermé en 1999), Westfälischen Wilhelms-Universität Münster ».  En ligne : <https://www.uni-muenster.de/Geschichte/MittelalterSchriftlichkeit/>  |  Zotero
  • KELLER Hagen, « Der Münsterer Sonderforschungsbereich 231 ‚Träger, Felder, Formen pragmatischer Schriftlichkeit im Mittelalter – Bericht », Frühmittelalterliche Studien,  146, 2000, p. 413-446.  |  Zotero
  • KELLER Hagen, « Vorschrift, Mitschrift, Nachschrift : Instrumente des Wissens zu vernunftgemässen Handeln und guter Regierung in den italienischen Kommunen des Duecento », dans KELLER Hagen, MEIER Christel et SCHARFF Thomas (éd.),  Schriftlichkeit und Lebenspraxis im Mittelalter, Akten des internationalen Kolloquiums, 8.-10 Juni 1995 Münstersche Mittelalter-Schriften, Munich, 1999, p. 25-42.  En ligne : <https://digi20.digitale-sammlungen.de/de/fs1/object/display/bsb00042596_00001.html>  |  Zotero
[Retour à la définition n° 1]
  • MIHM Arend et MIHM Margret, Mittelalterliche Stadtrechnungen im historischen Prozess. Die älteste Duisburger Überlieferung (1348-1449), 1 vol., Wien, Köln, Weimar, 2007.  |  Zotero
  • MIHM Arend et MIHM Margret, Mittelalterliche Stadtrechnungen im historischen Prozess. Die älteste Duisburger Überlieferung (1348-1449), 2 vol., Wien, Köln, Weimar, 2008.  |  Zotero
  • WAQUET Françoise, Parler comme un livre. L’oralité et le savoir (XVIe-XXe siècle), Paris, 2003.  |  Zotero
[Retour à la définition n° 2]

Métadonnées

Citer cette notice

Laurence Buchholzer, « Vorschrift, mitschrift, nachschrift  », dans VOCES, Vocabulaire pour l’Étude des Scripturalités, Thomas Brunner (dir.), ARCHE EA3400 (Université de Strasbourg), édition électronique (2015-) , 2019 (mise en ligne), <http://num.ea3400.unistra.fr/voces/notice/Vorschrift_Mitschrift_Nachschrift.xml>.

Statut

Notice en attente de validation par le conseil scientifique

Édition

  • Laurence Buchholzer
  • Thomas Brunner

Publication

Source

Historique